• christian vago

Top-3 2020 des distros Linux. Pourquoi Mint en tête?

Linux Mint me fait l’économie d’avoir à vous présenter d’autres distributions fondées sur Ubuntu. Tout ronronne, de l’installation (y compris en dual boot) à l’utilisation intensive.

Presque un Dix sur Dix, tant sur le plan de la stabilité que de l’intuitivité, du soin apporté à l’esthétisme. Sur ce dernier point, DeepIn UOS est peut-être une petite coche au-dessus, quoi que…



Bien que Linux Mint soit fondé sur Ubuntu, plusieurs éléments me font penser qu’il est supérieur à ce dernier. On constate des bugs sur Ubuntu qu’on ne voit pas avec Mint (par exemple le pointeur de la souris qui disparaît de temps à autre sur Ubuntu avec Communitheme quand on arrive au-dessus du dock). Il faut dire que le concepteur de Linux Mint a fait le choix judicieux de proposer son OS avec les bureaux Cinnamon, MATE ou xfce au choix.


(En passant, après toutes ces années, le choix du bureau Unity sur Ubuntu par Canonical demeure toujours un mystère pour moi, malgré cette petite lueur d’espoir et le répit que donne le Communitheme pour les yeux des utilisateurs de Ubuntu. Fin de la parenthèse).


Linux Mint, c’est un environnement graphique remarquable, modulable et très intuitif. Avec le bureau Cinnamon la personnalisation est aisée. Les concepteurs de Cinnamon gagneraient cependant à s’inspirer du travail fait par les équipes de développement du Communitheme pour Ubuntu et DeepIn UOS pour proposer d’autres options de présentation pour le lancement des applications, au lieu de l’unique menu déroulant. À la rédaction, le choix a d’ailleurs été d’installer l’environnement Communitheme au final dans Mint plutôt que Cinnamon.


Article complet sur https://tellhandel.blog/notre-top-3-2020-des-distros-linux-pourquoi-mint-en-tete/

6 vues0 commentaire