• christian vago

Découvrez quel kernel GNU Linux est le meilleur ami des Surface!

Mis à jour : févr. 16

#Linux sur #Microsoft#SurfaceBook pour une #sécurité et une #protection accrues des données personnelles, des #performances plus élevées, un processeur qui ronronne à basse température et un écran tactile détachable qui fonctionne merveilleusement bien! Je vous dis tout (ou presque) en seulement quelques lignes! La qualité de fabrication de la #Surface en fait un bon produit pour #GNU Linux. À condition d’y installer une version de #kernel qui lui convienne! Dans l'article complet j'explique comment installer, en quelques étapes simples et sécuritaires, le système d’exploitation libre #OpenSource#Ubuntu en parallèle à #Windows



Selon mes tests, le meilleur kernel Linux pour la Surface est le 5.3.18-surface ou les versions à partir de la 5.10.xx-surface


Le kernel, c’est ce qui constitue le noyau du système. Il « explique » à l’ordinateur comment les différentes composantes doivent communiquer entre elles. Quand on installe Ubuntu sur une Surface, le kernel Linux par défaut autour duquel Ubuntu s’articule ne permet pas au cœur du système de reconnaître les caméras embarquées ni le tactile de l’écran. De plus, le processeur chauffe. Pour ne prendre que ces trois exemples.

Dans le cas des Surface des années 2017 à 2020, les versions de kernel 5.1.15 à 5.3.18-surface et surtout 5.10.xx-surface fonctionnent mieux que les autres. À l'inverse, un changement de protocole initié par Intel fait qu’un kernel 5.8.x n'est pas adéquat (aucune caméra, aucun tactile, processeur qui surchauffe).


Les « pour » d'une installation GNU Linux sur une Surface?

  • Bien sûr la sécurité numérique et le respect de la vie privée*

  • Rapidité et grande performance du processeur

  • Température inférieure (à condition d’installer le bon kernel)

  • Meilleure autonomie de la batterie (kernel toujours)

  • L’accès en lecture / écriture à tous les fichiers Windows depuis l’environnement Ubuntu

  • La confidentialité des fichiers Ubuntu depuis l’environnement Windows (la partition Ubuntu n’est pas visible / Même qu’une fois Bitlocker réactivé, votre espace Ubuntu est totalement caché, y compris au démarrage puisque le GRUB ne s’active pas)

  • Tout l’univers OpenSource à portée de main

Les « contre »

  • Bitlocker doit obligatoirement être désactivé pour installer et utiliser Ubuntu

  • Le disque dur ne doit pas être chiffré au moment de l’installation de Ubuntu (de plus, dans la plupart des cas Windows annule l’option de re-chiffrement de la partition après que le chiffrement ait été désactivé une première et unique fois)

  • Les caméras embarquées de la Surface ne fonctionnent pas sous Ubuntu, sauf pour les Surface Go et Go2 (des nouveaux patches de kernel sont en développement pour les Surface Book 2 et 3, et Surface Laptop 3 == 2020 == il faut s’armer de patience et, en attendant, utiliser des caméras externes)


*Linux, c'est une meilleure protection de ma vie privée. Vraiment?


Avant d'entrer dans le vif du sujet, la question se pose. En effet, nous avons tous entendu cette déclaration d'une manière ou d'une autre, que Linux, c'est la garantie du respect de notre vie privée. Le fait est que cette déclaration n'est rien d'autre qu'un mythe. Une autre idée fausse courante est que la vie privée est entièrement prise en charge par Linus Torvalds (qui est à l'origine de Linux, lui-même basé sur Unix) et son équipe de concepteurs.


En vérité, tous les systèmes d'exploitation, combinés aux personnes qui les utilisent, offrent de nombreux risques et vulnérabilités qui peuvent être exploités.


La bonne nouvelle est qu'il existe des mesures vraiment fondamentales à prendre pour tenter d'atténuer ces risques. Bien qu'il ne faille jamais se laisser bercer par un faux sentiment de sécurité, ces mesures peuvent apporter une plus grande tranquillité d'esprit.


Quelques simples actions à prendre


Le chiffrement de vos données, se protéger avec de vrais mots de passe mais aussi le fait d'avoir une machine légère présente de nombreux avantages. En ne conservant que les applications nécessaires, on assure une efficacité maximale. Cela réduit également le risque qu'une application mal écrite soit la porte magique qui exposera les vulnérabilités.


Après avoir vérifié les applications installées sur votre machine, vous pouvez utiliser un outil comme BleachBit pour effectuer un nettoyage en profondeur. Il peut rapidement supprimer les cookies, libérer votre cache et effacer les fichiers temporaires. Tout en libérant de l'espace disque.


Les ensembles d'outils d'optimisation des systèmes sont le fléau de la terre. Le moindre de vos soucis est d'assurer la performance de votre appareil, pas d'avoir un logiciel qui massacre la stabilité de votre machine.


Classé dans le Top 100 des outils de sécurité réseau, chkrootkit vérifie localement les signes d'un rootkit (un rootkit est un ensemble de logiciels informatiques, généralement malveillants, conçus pour permettre l'accès à un ordinateur ou à une zone de ses logiciels qui n'est pas autrement autorisé (par exemple, à un utilisateur non autorisé) et qui masque souvent son existence ou celle d'autres logiciels).


Nonobstant ces quelques points à surveiller, communs à tous les systèmes d'exploitation (Android, Chrome OS, iOS, iPadOS, Windows) l'avantage des distributions GNU Linux, dont Ubuntu fait partie, est que leur code est accessible, surveillé par toute la communauté des développeurs OS de Linux (contrairement aux systèmes d'exploitation propriétaires que sont ceux mentionnés deux lignes plus haut, dont les codes demeurent inaccessibles).


Rendez-vous sur l'article complet pour les marches à suivre détaillées https://tellhandel.blog/decouvrez-quel-kernel-gnu-linux-est-le-meilleur-ami-des-surface/


Bonne lecture!

10 vues0 commentaire