• christian vago

Microsoft, fan de Linux

Saviez-vous que Microsoft n’utilise pas Windows mais… Linux pour un large éventail de ses projets. C’est le cas par exemple de Azure.


Peut-être avez-vous lu ces dernières années des références à WSL (ou WSL2 ) et sur une distribution Linux créée par Microsoft, à savoir CBL (Common Base Linux) Mariner.

Même avec Windows11, Microsoft continue d’améliorer l’expérience utilisateur WSL.

Alors que CBLMariner est utilisé pour alimenter WSLg (la partie GUI de WSL 2) une récente couverture de presse sur ZDNet a révélé que Microsoft utilise aussi une autre distribution Linux en interne.


Microsoft aime vraiment Linux, n’est-ce pas ?


Ainsi, Microsoft maintient une distro basée sur Debian, qui est utilisée pour alimenter le Cloud Shell d’Azure. Elle porte le nom de « CBL-Delridge ».


Merci à Hayden Barnes, un responsable de l’ingénierie des conteneurs Windows chez SUSE. Dans l’un de ses billets, daté de février 2022, il donne des détails au sujet de Delridge tout en indiquant la marche à suivre pour le construire et l’importer dans WSL.


CBL-Delridge (CBL-D) est basé sur Debian 10 (Buster) contrairement à CBL-Mariner qui est bâti de toutes pièces.


Ce n’est pas une surprise de voir que Debian est favorisée ici. Même Google a abandonné Ubuntu au profit de Debian pour sa distro Linux interne gLinux.


Il est intéressant de noter que Microsoft a publié la distro en 2020 pour un usage interne (selon une chronologie non officielle suivie par Hayden, des interactions de Microsoft avec les logiciels libres) et alors que nous en prenons connaissance en 2022.


Article complet (en anglais) https://news.itsfoss.com/microsoft-debian-distro




4 vues0 commentaire